h1

Les producteurs de maïs américains en danger

juin 29, 2007

La NBC Universal a récemment déclaré, sans rire, que le piratage de films sur Internet portait atteinte non pas à l’art ou aux cinéastes, mais aux producteurs de maïs.

Tentant par tous les moyens de convaincre le gouvernement américain d’instaurer de nouvelles mesures afin d’empêcher les utilisateurs de télécharger et donc d’échanger des films piratés, la NBC Universal a dressé un constat alarmant sur les conséquences des échanges P2P. Selon ce géant des médias, «si les téléchargements illégaux devaient être abolis, les vidéoclubs loueraient plus de films, les cinémas venderaient plus de billets et donc de popcorn, et les fermiers américains produisant du maïs pourraient ainsi accroître leurs revenus et acquérir des équipements pour leurs champs».

Autant dire que la déclaration de la chaîne, outre le fait de provoquer quelques rires embarassés, tombe on ne peut plus mal. Les Majors ont enregistré des résultats inespérés durant la dernière année en matière de recettes en salles: +21%; quant aux fermiers US, il n’y pas trop de mourron à se faire: ces derniers mois, le prix du maïs a établi plusieurs records en atteignant 4,35 dollars le boisseau (environ 27 kilos) au Chicago Board of Trade, c’est-à-dire 2 dollars de plus qu’en septembre 2006.

Il ne reste plus à la NBC que de trouver pour la prochaine fois d’autres arguments, un peu plus plausibles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :